Débouchés du M2 "Maths en action : du concept à l'innovation"

 

Objectifs du M2 “Maths en Action" : 

-- former des mathématiciens ou cadres ingénieurs mathématiciens de haut niveau, en les initiant à la recherche.
-- Offrir aux étudiants sortants des perspectives d’emploi dans le domaine de la recherche appliquée, que celle-ci soit envisagée dans le cadre d’une thèse ou directement en tant que cadre dans le département R & D d’une entreprise ou d’un organisme public ou privé.

Exemples de métiers accessibles :

* Cadre technique d'études scientifiques et de recherche fondamentale.
* Cadre technique d'études recherche-développement de l'industrie.
* Chargé(e) d'analyses et de développement.

Quelques spécificités suivant les parcours :

-- parcours « Environnement et climat » : poursuite d’études en doctorat en laboratoire ou en entreprise, ou candidature à différents emplois dans lesquels seront mises en oeuvre les activités suivantes :

  • Modélisation et résolution de problèmes mathématiques en lien avec la physique, le climat, les risques environnementaux ou industriels.
  • Elaboration de méthodes innovantes, de programmes de recherche mathématique en lien avec les géosciences.
  • Conception et développement de codes informatiques, simulations numériques de phénomènes physiques ou d'expérimentations industrielles, planifications d’expériences
  • Transmission du savoir et diffusion des connaissances scientifiques, conception et animation d'interventions dans le cadre de la vulgarisation scientifique.

Secteurs d'activité : Sciences et technologies ; Modélisation et Ingénierie Mathématique, Recherche, Industrie, Environnement, Climat, Géosciences, Gestion des risques.

-- parcours « Ingénierie de la simulation » : poursuite d’études en doctorat en laboratoire ou en entreprise, ou candidature à différents emplois dans les domaines suivants :

  • Transports (aéronautique, automobile...)
  • Énergies (nucléaire, fossiles, alternatives...)
  • Industrie chimique
  • Environnement
  • Analyse du risque (sûreté ...)
  • Et tous les autres domaines à hautes technologies utilisant des modèles numériques en contexte incertain.

-- parcours « Vision - Images » : poursuite d’études en doctorat en laboratoire ou en entreprise, ou candidature à différents emplois dans les domaines suivants :

  • Technologies de l'image et de la vidéo numérique
  • Imagerie médicale, imagerie satellitaire, imagerie géographique
  • Vision pour la robotique
  • Visualisation 3D
  • Réalité virtuelle ou augmentée

 

-- parcours « Mathématiques pour la biologie et la médecine : théorie et applications » : il peut mener vers :
* une thèse dans un des différents laboratoires mathématiques appliquées à la biologie en France (Lyon, Paris, Bordeaux, Toulouse, Grenoble, Marseille, etc.) ;
* une thèse en collaboration (co-direction) avec les instituts de biologie travaillant sur des problèmes fondamentaux : INRA, IFREMER, INSERM ;
* une thèse en collaboration avec des scientifiques travaillant dans les cancéropôles (Toulouse, Lyon, etc.) ;
* une thèse en collaboration avec les industries pharmaceutiques (SANOFI, MERIEUX, etc.) ;
* le groupe de mathématiciens appliqués à la biologie de Lyon possède également des collaborateurs internationaux nombreux (Canada, Etats-Unis, Europe, Afrique, Russie, entre autres). Ces collaborations étroites forment un réseau important qui permettra d’offrir des propositions de thèse aux étudiants sortant de ce parcours.